> Recherche de partenaire > Ressembler à son ex. Danger ?

Recherche de partenaire

Ressembler à son ex. Danger ?

Attiré, mais par qui au juste ?

Ressembler à son ex

Patrick, 39 ans, divorcé, a rencontré Marie-Laure 35 ans. L’attirance a été forte, très vite ils s’installent ensemble. Un jour, quand Agathe, l’ex de Patrick, vient chercher les enfants et que les deux femmes se voient pour la première fois, Marie-Laure tombe de haut : elle ne s’attendait pas à lui ressembler autant. Brutalement Marie-Laure se sent reléguée à un rôle de remplaçante — un peu comme dans un de ces mauvais feuilletons à rallonge, quand un acteur quitte la série mais que son personnage est maintenu.

Nicole a flashé sur Paul. Ce qui l’a attirée : son physique. Un type d’homme qu’elle affectionne. Il ressemble d’ailleurs beaucoup à Stéphane, son ex : mêmes cheveux châtains, même regard, même taille et certaines attitudes. Elle est immédiatement sous le charme. Pourtant elle hésite. Est-ce le physique ou la ressemblance qui l’a attirée ? Est-elle réellement prête pour une nouvelle relation ?

Dans un couple, découvrir sa ressemblance avec l’ex du conjoint est sans doute une expérience troublante. Elle fait vaciller les convictions et la confiance que l’on porte à l’autre. Il est donc bien naturel que l’on se pose des questions : mon partenaire a-t-il vraiment fait le deuil de la relation avec son ex ? Est-ce la ressemblance qui l’a attiré/e ? Et si les bases de notre relation étaient tronquées ?

Idéal masculin/féminin, une question d’époque
La société et notre époque codifient nos goûts. Les canons de beauté changent. L’idéal masculin ou féminin n’est pas une constante. Une femme dont la beauté était admirée à l’époque de la Renaissance serait, aujourd’hui, considérée comme laide, car obèse. Pourtant demain, ce type de femme pourrait être remis au goût du jour. C’est d’ailleurs ce principe de « roulement » qui permet à la mode de réinventer les codes.

Mais aussi d’émotions personnelles
Pour Freud : « trouver l’être aimé, c’est en fait le retrouver ».
Au fil du temps, notre subconscient développe plus ou moins précisément la photographie du partenaire idéal. Il s’inspire de notre histoire personnelle, c’est-à-dire des émotions associées aux rencontres marquantes ayant jalonné notre enfance et notre vie amoureuse. Parfois, les préférences de certains se situent aux antipodes des canons classiques de beauté, ce qui suscite bien des interrogations. C’est le cas par exemple des hommes qui affichent leur attirance exclusive pour les femmes très grosses.

Une personne marquante
Mais on peut également avoir été marqué par une personne en particulier (un parent, un ami ou un partenaire). Par exemple, quand la vie de couple a été ressentie comme une expérience très positive — du moins au début. Trouver à une inconnue une ressemblance avec son ex peut alors réveiller des émotions très fortes et transformer cette rencontre en promesse de seconde chance. Tout le monde se rappelle le couple fusionnel que formaient Nicolas Sarkozy et Cécilia. Pourtant quelques temps après leur divorce, Carla Bruni — dont certains journaux s’étaient empressés de souligner les ressemblances avec Cécilia — prenait la première place dans la vie d’un Nicolas Sarkozy sentimentalement apaisé.

Comment savoir si le partenaire n’a pas fait le deuil de sa relation avec son ex ?
Mais toute la question est de savoir quelle place occupe encore celui ou celle qui a marqué de son empreinte les critères physiques de préférence. Le nouveau partenaire est-il considéré comme individu à part entière avec des facettes que l’autre a sincèrement envie de découvrir ? Ou sert-il juste de surface de projection, car il/elle n’a pas réussi à surmonter sa rupture avec l’ex ?

En fait, c’est souvent très évident car il ne s’en cache pas. Des exemples :

  • En bien ou en mal, la personnalité de l’ex et/ou les circonstances de la rupture sont — objectivement — trop souvent évoqués — d’autant plus quand la rupture remonte à plusieurs années.
  • L’autre souhaite que le nouveau partenaire adopte un autre style vestimentaire (ou coiffure) — de manière à accentuer la ressemblance.
  • Le nouveau partenaire est souvent comparé à l’ex pour le rabaisser.

De manière générale, ressembler à l’ex ne traduit pas forcément une nostalgie de la précédente relation. Le plus souvent, les similitudes physiques sont plutôt associées à des émotions fortes et positives, ce qui explique pourquoi elles sont particulièrement valorisées.

Du reste, une relation uniquement basée sur des critères physiques n’est pas viable. Un couple se construit jour à près jour sur les affinités mais aussi sur les dissemblances de personnalités, dont la combinaison rend chaque union unique et inimitable.

 

Testez Parship gratuitement

Je suis :
Je cherche :

Les CGV et la politique de protection des données s’appliquent. En étant membre non payant, vous recevez régulièrement des offres concernant les abonnements payants et d´autres produits de PE Digital GmbH par e-mail (la désinscription est possible à tout moment).

Site de l'annee
  • Soyez heureux et vous rendrez les autres heureux.

  • Mon cœur est à toi.
  • J’ai besoin de ton cœur pour faire battre le mien.
  • Aimer, c’est savoir dire je t’aime sans parler.
  • Trouvez l'amour avec votre coeur, pas avec vos yeux.
  • Entre deux coeurs qui s'aiment nul besoin de paroles.
  • Le coeur a ses raisons que la raison ne connaît pas.
  • Seul on va plus vite. Ensemble on va plus loin.
  • Qui sème l'amour récolte l'amour.
Encore une fois !
Sujets
Error with static Resources (Error: 418)